Recherche sur le lien entre mouvement et graffiti

Samione

Physionomiste doublé d’un empathe, Samione absorbe la ville comme la diversité de ses habitants. L’artiste projette ce que l’environnement citadin a pour lui de plus intime : les visages des hommes et des femmes qu’il croise. Autant de regards et de trajectoires de vie formant un tout, plein de paradoxes, que la technique du « oneline » embrasse.
Le travail graphique de Samione repose sur une ligne unique, infinie, qui symbolise l’unité du sujet et ce fil nous unissant tous. Un fil invisible mais bien présent que Samione révèle sur les murs en rendant aux personnes les portraits qu’ils méritent.
Cette ligne rendue à elle-même se transforme, l’étincelle a lieu, les connexions cérébrales se font. Samione traduit en peinture les traits particuliers des individus dont l’énergie l’a touché, pour valoriser à la fois les différences et les parcours singuliers de chacun.

Projet de résidence : 

> travail sur le mouvement

> travail en lien avec danseurs & danseuses Hip Hop

> travail sur grand format

En résidence du 12 mars au 17 mai 2021

en résidence du  15 janvier au 10 février 2022