Rassembler le graffiti et la musique dans une oeuvre commune...

GRAFFIT, Omur.H et Shure

Depuis plus de 15 ans, Omur.H, auteur, compositeur, travaille au contact de nombreuses disciplines artistiques et s’attache à enrichir les échanges qu’elles nourrissent entre elles. Dès lors, un constat s’impose à lui : le cercle des différentes pratiques peut encore s’étendre. En effet, le graffiti pourrait particulièrement se prêter à une mise en musique…Étroitement liés, graffiti et musique sont deux modes d’expressions artistiques se retrouvant rarement sur la même scène, alors même qu’ils touchent un très large public, en raison de leur popularité. Quant à se rencontrer au sein d’une même oeuvre, l’expérience n’a pas encore été tentée. Cette réflexion va permettre à Omur.H de créer, avec Shure, un laboratoire artistique et technologique.

 

SHURE

Depuis plusieurs années, Shure pose un certain regard sur les phénomènes d'urbanisation massive. En jouant avec les codes d'une architecture étouffante, presque organique, il combine formes géométriques, accumulation et assemblages d'éléments afin de proposer une vision de la ville en mouvement. Récemment, il se concentre sur l’effet envahissant de ces murs qui dévorent peu à peu ce qui les entoure, avant de finir par se suffire à eux-mêmes. Shure oriente ainsi son travail vers la création de villes imaginaires, où zones froides et chaudes s’entremêlent et s’affrontent pour former des cartographies thermiques chimériques et expressives. Combinant abstraction et spontanéité, Shure choisit de poser un regard incisif sur le graffiti, un nouveau mode d’exploration et d’aventure.

Cliquez ici pour suivre le travail de Shureinstagram et sur facebook

Cliquez ici pour suivre le travail d' Omur.Hinstagram et sur facebook