Publié le 23 novembre 2022

Depuis presque dix ans, le festival Hip Open Dance rythme janvier avec la jeune création en danse Hip Hop des Hauts de France. Quoique dédié à la mise en visibilité des nouvelles pièces chorégraphique, le festival est pluriel et guide les publics à travers des formes variées (spectacles, battles, visites, ateliers…) et des lieux diversifiés (musées, studios, salles de diffusion de la métropole, cinémas…) afin que chacun.e puisse s’emparer de la thématique et mieux appréhender les enjeux de la création actuelle.

Du 26 janvier au 12 février

Rendez vous le 3 décembre pour la prog' et la billetterie

Un lieu de vie incarné

Depuis presque dix ans, le festival Hip Open Dance rythme janvier avec la jeune création en danse Hip Hop des Hauts de France. Quoique dédié à la mise en visibilité des nouvelles pièces chorégraphique, le festival est pluriel et guide les publics à travers des formes variées (spectacles, battles, visites, ateliers…) et des lieux diversifiés (musées, studios, salles de diffusion de la métropole, cinémas…) afin que chacun.e puisse s’emparer de la thématique et mieux appréhender les enjeux de la création actuelle. Après deux années impactées par la crise sanitaire liée à la Covid-19 et une volonté d’émailler le territoire en ralliant dans un projet commun nouvelles structures et partenaires historiques (en 2022, le festival s’étalait sur 15 lieux de la métropole lilloise) ; Hip Open Dance revient en 2023 avec une proposition recentrée autour du Flow. Bien que toujours présent sur de nombreux sites de la métropole, le festival renforce son ADN autour de sa structure mère à travers une programmation densifiée et un soin particulier au bâtiment/lieu de vie. Ouvert à tous et toutes mais reconfiguré pour accueillir chacun, le Flow, cœur du festival 2023, accueille à leurs rythmes et de manière adaptée jeune public, novices, artistes et professionnel.le.s du milieu. Enrichi de temps informels (cantine, lieu de training) comme de temps plus identifiés (conférences, bords de scène), le Flow s’anime en dehors des temps de spectacle et en adéquation avec la rythmique des nouveaux horaires impulsée depuis la rentrée.

En lien avec le territoire

Abrité au cœur de Moulins, le festival fait écho aux préoccupations et engagements du Flow. Grâce à un programme d’actions culturelles renforcée et une communication toujours plus inclusive, le festival s’adresse à ses voisin.e.s et leur livre les clefs pour devenir acteur.ice.s du festival : Au collège Makeba avec la mise en place d’un parcours « jeune spectacteur », par des temps de rencontre, la mise en place de programmation familiales…

Autour d'univers décloisonnés

Centré sur la création chorégraphique, Hip Open Dance renforce cette année la volonté de croiser les univers : que ce soit du côté des musiques actuelles (au Grand Mix), des collections muséales (au Palais des Beaux Arts) mais surtout des arts visuels, plusieurs initiatives ont la part belle dans la programmation. Au cœur des spectacles, comme dans les nouvelles créations de Sofiane Chalal ou de Solen Athanassopoulos, mais également tissé dans l’esprit même du festival avec la carte blanche accordée à Keinoudji. L’artiste roubaisienne, en résidence depuis l’été au Flow, s’est vue confiée l’identité graphique du festival, le projet arts visuel in situ et l’organisation de la soirée de lancement.